Comment arrêter de fumer ?

Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France avec 73 000 morts par an. La cigarette provoque de nombreux cas de cancers et de maladies cardiovasculaires. Arrêter de fumer n’est pas une entreprise facile pour un fumeur invétéré, pourtant c’est la seule solution pour préserver sa santé et rester jeune. Si vous avez décidé de vous sevrer, voici quelques méthodes qui pourraient vous aider.

Adoptez la cigarette électronique
L’efficacité de la cigarette électronique n’est plus à démontrer. Plus qu’un effet de mode, c’est un excellent moyen d’arrêter de fumer. Le vapotage permet de réduire de plus de 30 % la consommation quotidienne de nicotine. Les vapoteurs sont également plus susceptibles de laisser définitivement la cigarette. En outre, la cigarette électronique réduit, de manière significative, les risques de cancers et des maladies qui touchent généralement les fumeurs.

Les substituts à la nicotine
Les substituts à la nicotine sont également réputés pour leur efficacité. Les gommes, chewing-gum ou inhalateurs sont des substituts qui combattent efficacement les symptômes du manque de nicotine. Lorsqu’on inhale la fumée, la nicotine entre dans le sang pour atteindre le cerveau, ce qui provoque le sentiment de dépendance. Lorsque vous arrêtez de fumer, de nombreux troubles apparaissent qui sont provoqués par le manque de nicotine dans le sang. Il s’agit de l’anxiété, de la prise de poids, de la fatigue, etc.

Comment arrêter de fumer ?

Les substituts à la nicotine permettent de compenser ce manque provoqué par le défaut de fumée. Ils adoucissent les symptômes de sevrage et apaisent les troubles tels que l’irritabilité, la nervosité, la dépression ou les problèmes de sommeil ou de concentration.

Les substituts nicotiniques limitent les symptômes de sevrage et aident à lutter contre l’envie de fumer. En adoptant ces substituts, vous apportez la dose quotidienne de nicotine à votre organisme sans avoir à inhaler les substances toxiques contenues dans la cigarette. Les substituts sont inoffensifs pour la santé et ne provoquent pas de dépendance.

Restez ferme sur votre décision
Une fois que vous avez décidé d’arrêter de fumer, vous devez vous camper sur cette position et éviter de faire les choses à moitié. Fixez-vous un objectif précis à atteindre et tenez-y fermement. Certains fumeurs ont la fâcheuse habitude de rechuter après des mois d’efforts couronnés de succès. Cela, parce qu’ils ont manqué de volonté ferme et n’ont pas su résister à la tentation d’une bouffée. Après l’arrêt, vous devez absolument éviter la cigarette. Si vous vous sentez faible, commencez par vous débarrasser de vos cigarettes, de vos briquets et de tout ce qui vous rappelle la cigarette. Évitez également la compagnie des fumeurs ainsi que les endroits fumeurs.

Occupez-vous
Dans le processus de sevrage, le manque de nicotine augmente progressivement et atteint un pic avant de chuter aussitôt. Au même moment, le manque atteint le summum, l’envie de fumer dure à peine 5 minutes. Ces instants sont pénibles, et la tentation est forte. Plus le temps passe et que vous résistez, plus l’intensité diminue avant de disparaitre totalement.

Quand l’envie devient intenable, il est conseillé de trouver une activité qui détourne votre attention, le temps que ce besoin impérieux passe. Vous pouvez sucer un bonbon ou mâcher un chewing-gum. Vous pouvez également faire du sport ou changer de place. Le but est de faire quelque chose qui vous évite de penser à la cigarette.

Suivre des séances de coaching
Quelle que soit la méthode adoptée, les séances de coaching sont d’une aide précieuse pour garder sa motivation. Tabac Info Service est un service gratuit qui vous permet de bénéficier de l’accompagnement d’un tabacologue. Après une première séance qui permettra de faire le bilan de votre situation, vous pouvez bénéficier de 4 appels pour avoir des conseils. Ces conseils vous permettront d’affronter les difficultés qui ne manqueront pas de survenir pendant votre parcours. Les séances peuvent aussi se faire en face à face et s’étendre sur plusieurs semaines. Elles sont remboursées par la sécurité sociale.

Prêtez attention à votre évolution
Ayez un oeil sur vos acquis au fur et à mesure que vous avancez, cela donne du piquant et vous motive à aller de l’avant. Vous pouvez noter les bénéfices que vous tirez du sevrage, ce qui ne fera que renforcer votre motivation.

Évaluez l’économie réalisée

Le but principal du sevrage n’est pas de réaliser des économies. Cependant, vous pouvez vous amuser à faire le bilan financier pour voir ce que vous avez gagné. Un paquet coûte en moyenne 10 euros, et si vous fumiez un paquet par jour cela fait 300 euros d’économie en un mois. Prenez cet argent pour vous récompenser et vous faire plaisir. Ce sera une autre motivation pour ne plus sombrer.